toniquemagazine

Le CBD : un anti-inflammatoire important

L’inflammation est une réaction du corps lorsqu’il est face à une agression. L’inflammation étant à court terme, elle s’avère être protectrice, tandis que l’inflammation chronique est dû à de multiples maladies ; surtout les maladies du cœur, le diabète, le cancer, la maladie inflammatoire intestinale. Généralement, l’inflammation est accompagnée de douleurs, de la rougeur, de la chaleur et de l’enflure. Pour traiter l’inflammation, il va alors falloir des médicaments anti-inflammatoires (stéroïdiens ou non-stéroïdiens). Toutefois, il existe des personnes voulant opter pour des approches plus préventives afin de traiter l’inflammation, telles une alimentation anti-inflammatoire, ainsi que la consommation de suppléments anti-inflammatoires. Le CBD représenterait-il une approche plus naturelle pour le traitement de l’inflammation ? Cet article vous explique tout.

Le CBD : comment réduit-il l’inflammation ?

Les cannabinoïdes, ainsi que le CBD sont des anti-inflammatoires. De nombreuses études concernant les cellules, les humains, les rongeurs ont montré que le CBD s’agit d’un anti-inflammatoire très efficace, néanmoins, des recherches supplémentaires sont utiles pour la détermination de son fonctionnement, ainsi que les bonnes applications quant aux types d’inflammation spécifiques.

L’inflammation s’agit d’un processus assez compliqué qui implique plusieurs voies de signalisation. Effectivement, le corps se sert des molécules de signalisation nommées eicosanoïdes pour le déclenchement de la réponse inflammatoire. Les produits chez Planposey, le premier média indépendant 100% dédié au CBD, réduisent l’inflammation en inhibant un enzyme eicosanoïde nommé COX2.

Le CBD affecte aussi une classe de molécules essentielles dans le processus d’inflammation nommées cytokines. Les effets des cytokines étant pro-inflammatoires sont réduits par le CBD, alors, l’inflammation est réduite.

Les recherches sur le CBD et l’inflammation

· Publiée dans Bioorganic and Medicinal Chemistry, une étude en 2015 a permis de montrer que le CBD peut réduire l’inflammation par de nombreuses voies dans le corps, et que le CBD peut être un traitement potentiel, très efficace quant à une gamme de conditions étant caractérisées par l’inflammation.

· Publiée dans Clinic Hemorheology and Microcirculation, une étude en 2016 a montré que le CBD peut traiter chez les souris diabétiques l’inflammation pancréatique précoce. L’inflammation pancréatique conduit au diabète à cause de l’invasion de cellules immunitaires détruisant les cellules qui produisent de l’insuline.

· Dans la revue Pain, une étude de 2017 a analysé les effets du CBD chez les rats mâles qui souffrent d’arthrose. Un traitement local sur la zone, au moyen de CBD a permis de réduire l’inflammation étant aiguë, après 2 semaines.

Les contre-indications du CBD

La consultation d’un médecin dans le cas où vous présentez des problèmes artériels est fortement recommandé. D’ailleurs, quant aux personnes qui présentent un risque, l’avis d’un médecin est toujours indispensable. Par ailleurs, on déconseille le CBD aux femmes étant enceintes, ainsi qu’aux femmes qui allaitent.

Il n’existe aucun effet n’effet secondaire du moment où la dose de CBD ne dépasse pas la dose que le corps peut supporter. L’idéal est de contrôler la dose consommée en augmentant de manière progressive la dose journalière afin d’éviter le surdosage.

Quitter la version mobile